Un manifeste de l’écriture.

Mohamed Achahbar
2 min readMar 20, 2019

Bon, je pose ça là.

L’écriture fut l’épiphanie de ma vie.

Alors, je le précise, je n’écris pas pour être écrivain. J’écris pour apprendre.

Rappelle-toi : Pas un jour sans une claque intellectuelle 🙂

J’ai trouvé là, le meilleur outil pour cimenter mon savoir.

Cela m’oblige à structurer ma pensée pour faire la part de la croyance et la part du savoir. Ainsi, je réduis ma dissonance cognitive.

Également, en la mettant dans la forme des mots, je la rends objective au sens premier du terme. Je la transforme en objet. En tant qu’objet elle devient également saisissable par la pensée des autres.

En effet, si ce n’était pas le cas alors, c’est que je n’ai rien compris. Il n’y a de savoir abouti que celui qu’on sait retransmettre de manière claire et objective pour les autres. On a compris seulement que ce qu’on sait expliquer. Si je ne sais pas l’écrire, te l’écrire en particulier, c’est que moi-même, je ne l’ai pas compris.

J’écris pour comprendre, apprendre, et te faire comprendre.

— — — — —

Je ne pense pas ce manifeste encore abouti, alors si tu as d’autres idées, je prends ;)

Si t’as kiffé cet article, appuies sur les petits 👏 ci-dessous (tu peux applaudir jusqu’à 50 fois) et partage-le à tes collègues ;)

--

--